Samung Galaxy Fold : Qui rit le dernier, rit le mieux !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Ennuyeux ! Quand vous regardez l’industrie des smartphones, tout ce que vous obtenez est fatigué bâillement. Le moindre progrès est vendu sans vergogne comme une révolution, alors que de véritables sauts technologiques attendent depuis des années, du moins jusqu’à présent. Une fois de plus, Samsung a réussi à insuffler une nouvelle vie dans une industrie presque cliniquement morte avec le Galaxy Fold.

Non seulement Samsung célèbre un petit anniversaire cette année avec le lancement du Galaxy S10, mais aussi l’auteur de ces lignes. Il y a exactement dix ans, j’ai acheté mon tout premier smartphone – un Motorola Milestone. Sans vouloir avoir l’air d’un soldat fatigué de la guerre : Pendant ces dix années, j’ai vraiment tout vu. De la triste chute de HTC dans l’insignifiance à la montée vertigineuse de Huawei aux échecs spectaculaires de Microsoft pour finalement prendre pied sur le marché de la téléphonie mobile.

D’abord riait, puis copiait : La note de Samsung Galaxy

C’est peut-être pour ça que je dois sourire quand j’écoute la critique de Galaxy Fold. Le smartphone pliable de Samsung est trop encombrant, la technologie trop immature et, avec un prix de 1900 dollars US, beaucoup trop cher. Le Rüffel me semble familier… Oh oui, exactement : la même chose a été dite lors de la présentation de la toute première Galaxy Note en 2011. À une époque où la diagonale d’affichage de 3,5 pouces de l’iPhone était la mesure de toutes les choses, Samsung a dû se moquer carrément de l’écran original de 5,3 pouces. Cependant, le succès a donné raison aux Sud-Coréens : quelques années plus tard seulement, tous les fabricants de téléphones portables connus avaient des smartphones XXL dans leur gamme, y compris Apple.

Totalement inutile. Qui a besoin d’un smartphone pliable ?

Le même jeu a été répété quand Samsung a présenté les bords arrondis de l’écran : “Qui a besoin d’une telle chose ?” ou “Totalement inutile !” ont été certains des commentaires plus amicaux sur les écrans Edge. Et aujourd’hui ? De Huawei à Xiaomi en passant par Sony, tous les fabricants Android connus utilisent des écrans aux bords arrondis. Encore une fois, Samsung avait raison à la fin. Qui rit le dernier, rit le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *